Le Microbiote au collège

Que l’on évoque la nutrition, ou la santé, ou encore les microbes, le sujet pointe assez rapidement sur le microbiote, cet ensemble de micro-organismes, et en particulier de bactéries, qui peuplent notre corps. D’ailleurs ne sommes-nous pas avant tout constitués de microbes ? C’est par cette interrogation que commencent les conférences pédagogiques qu’ont donné à tour de rôle trois chercheurs spécialistes de la question aux professeurs de Sciences de la vie et de la Terre des collèges de l’académie de Versailles

Conférence de Muriel Thomas sur le microbiote. © Inra, C. Jez
Mis à jour le 19/02/2017
Publié le 17/02/2017

De la production de nouvelles connaissances à la transmission aux élèves

Le monde des micro-organismes est abordé régulièrement dans les programmes de Sciences de la vie et de la Terre (SVT) et ses interactions avec les organismes vivants prennent une place plus importante dans les nouveaux programmes. Ainsi, en plus de leur rôle dans les transformations du sol ou lors de la réaction immunitaire, les nouveaux enseignements abordent plus largement leur rôle dans la nutrition des végétaux, des animaux et de l’homme en particulier. Sur ces derniers points, la recherche produit très régulièrement de nouvelles connaissances qui méritent d’être transmises aux jeunes élèves dans le cadre du développement de leur compréhension du monde. Pour compléter l’auto-formation des enseignants, l’Académie de Versailles a choisi cette thématique comme sujet de conférence pédagogique pour ses enseignants de collège. Joël Doré, Muriel Thomas et Philippe Langella ont répondu à l’appel et rencontré les professeurs de SVT de collèges dans chacun des départements de l’académie, dans le cadre de conférences interactives faisant état des connaissances et des recherches en cours sur le(s) microbiote(s). Près de 600 enseignants étaient présents, pour certains déjà très aguerris sur le sujet, curieux non seulement de nouvelles connaissances scientifiques, mais également  soucieux de comprendre les processus de recherche permettant de produire ces nouveaux savoirs, dans un domaine en plein développement.