• Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte
  • Imprimer

Jouy-en-Josas

19 oct 2017

. © Inra, All-free-download.com

Soutenance de thèse "Influence du métabolisme maternel sur la fonction placentaire et la santé du poulain"

Soutenance de thèse de Morgane Robles "Influence du métabolisme maternel sur la fonction placentaire et la santé du poulain" (Unité de Biologie du Développement et Reproduction) sur le site de Vilvert du centre de recherche Inra Ile-de-France-Jouy-en-Josas.

Publié le 13/10/2017

Soutenance de thèse de Morgane Robles - Unité de Biologie du Développement et Reproduction

"Influence du métabolisme maternel sur la fonction placentaire et la santé du poulain"

Jeudi 19 octobre 2017 à 10 heures

Centre de recherche Inra Ile-de-France-Jouy-en-Josas
Bâtiment Jacques Poly 440 - Amphithéâtre

L’économie de la filière équine repose aujourd’hui sur la production de chevaux athlètes performants sur le long terme. Le métabolisme de la jument gestante peut programmer le développement du poulain, sa santé à long terme et donc ses performances sportives à l’âge adulte.

De nombreuses pratiques d’élevage peuvent modifier le métabolisme maternel, telles que la nutrition durant la gestation, la surnutrition durant la vie de la jument (surpoids et obésité) et le nombre de poulains produits par la jument (parité). L’objectif de ce travail était d’étudier les effets du métabolisme maternel durant la gestation sur la fonction et la structure placentaire à terme, la croissance osseuse, le métabolisme énergétique, l’inflammation systémique et le statut ostéoarticulaire des poulains en croissance.

Un premier modèle de perturbation nutritionnelle en fin de gestation a été développé en comparant des juments ayant ingéré uniquement des fourrages au cours de la gestation ou bien des fourrages et des concentrés à partir de la mi-gestation. Ce modèle a permis de montrer que la supplémentation en concentrés altérait le métabolisme glucidique maternel, la fonction placentaire ainsi que le statut ostéoarticulaire et la réponse métabolique à un challenge de surnutrition chez le poulain. D’autre part, une perte d’état trop importante associée à une qualité/quantité de foin insuffisante entrainait un retard de maturité des fonctions de métabolisme énergétique et de reproduction mâle chez les poulains.

Un deuxième modèle a ensuite été développé pour étudier l’effet de la primiparité. Cette étude a confirmé que la croissance fœtale des poulains issus des juments primipares était réduite et que ces poulains demeuraient plus petits avec un métabolisme glucidique et une maturation testiculaire retardée par rapport aux poulains issus de juments multipares.

Le troisième modèle développé s’est intéressé à l’effet de l’obésité maternelle dès la conception. En effet, la prévalence de surpoids et d’obésité est de plus en plus importante au sein de la filière équine. Ce dernier modèle a permis de montrer que l’obésité maternelle associée à une résistance à l’insuline et une inflammation systémique augmentées entrainait une augmentation de la résistance à l’insuline, de l’inflammation systémique et du développement de lésions d’ostéochondrose chez les poulains.

L'ensemble de ces résultats mettent en avant la relation entre la résistance à l’insuline maternelle, l’inflammation maternelle et le développement de lésions d’ostéochondrose chez les poulains durant la croissance, mais également entre sous-nutrition utérine et retard de maturité. Ces observations vont permettre de développer de nouvelles recommandations nutritionnelles pour les poulinières.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :